Vous êtes ici : » Présentation » Les plans de secours

Les plans de secours

 

Plan d’Opération Interne (POI) 

Le POI est un plan d'urgence, élaboré par l'exploitant, qui organise les moyens, équipements et méthodes d'intervention en cas de sinistre dans une installation dont les conséquences demeurent limitées et circonscrites à l’intérieur du site industriel.

Ce plan définit les mesures d'organisation et les moyens nécessaires que l'exploitant doit mettre en œuvre pour protéger le personnel, les populations et l'environnement. Il est testé au moins une fois par an lors d’exercices, avec le concours des pompiers.

Si l'accident a des effets qui risquent de dépasser ou dépassent les limites de propriété de l'installation exploitée, le préfet a alors la responsabilité de déclencher des plans plus importants comme le PPI.

 

 

Plan Particulier d’Intervention (PPI)

Le PPI est un plan qui permet de gérer les moyens de secours en cas d'accident dans une installation classée dont les conséquences dépassent l'enceinte de l'installation. Il s'appuie sur les dispositions générales du plan ORSEC (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile) départemental et est révisé au moins tous les cinq ans.

Il est préparé par les services de l’Etat (Protection Civile), et prévoit l’organisation de l’alerte et de l’intervention de l’ensemble des services de secours (pompiers, SAMU, police, gendarmerie, …)

Pour les sites classés Seveso, des exercices de mise en application de ce plan doivent avoir lieu tous les trois ans.

 plans de secours

 

   

Plan Communal de Sauvegarde (PCS)

Le PCS est une déclinaison à l’échelle de la commune de l’organisation de l’alerte et de l’intervention des secours face à tout type de risques même mineurs (naturels, technologiques, ou sanitaires).

Ce plan peut être utilisé en complément des POI et des PPI. Il constitue le maillon communal, proche des populations, permettant le déroulement efficace de l’intervention des secours.

 

 

Plan Particulier de Mise en Sûreté (PPMS)

Un accident majeur peut provoquer une situation d'exception laissant un certain temps la communauté scolaire seule et isolée face à la catastrophe (plus de téléphone, d'électricité, intervention des secours différée, les intervenants "locaux" étant eux-mêmes victimes ou à dépassés par les demandes ...).

Pour que les établissements scolaires confrontés à un tel évènement soient préparés à la "gestion de crise", ils doivent mettre en œuvre un Plan Particulier de Mise en Sûreté, visant à assurer la sécurité des élèves et des personnels, en attendant l’arrivée des secours extérieurs et en appliquant les directives des autorités. Elaboré par le chef d’établissement avec le soutien de l’inspection académique ou de la préfecture, et validé par le conseil d’administration ou le conseil d’école, le PPMS est un plan dynamique et évolutif qui doit être testé au moins une fois par an.